Restitutions 3D et données annexes

Vu sur le site de l’entreprise espagnole PAR (Tecnologías de representación gráfica del patrimonio), une intéressante proposition de représentation graphique des “niveaux de preuve”, destinée à documenter les restitutions photo-réalistes en images de synthèse.

La méthode consiste à attribuer une couleur à chacun de dix “niveaux de preuve” classés de la manière suivante :

  1. Pure Imagination
  2. Supposition basée sur des structures similaires
  3. Mentionné dans la littérature
  4. Mentions textuelles descriptives
  5. Preuve graphique légère (dessin, graffiti, peinture)
  6. Preuve graphique détaillée (dessin, graffiti, peinture)
  7. Informations archéologiques simples
  8. Bonnes photographies ou plans
  9. Toujours en place mais modifié
  10.  Conforme à l’original

Cette échelle a été utilisée dans le cadre du projet Byzantium 1200 pour représenter le port de Théodose.

Cette méthode a été également utilisée dans le cadre d’un exercice théorique portant sur une tour de garde du limes romain.Les “UR” correspondent à des Unités de Restitution. L’UR1 représente, dans cet exercice, la partie théorique du bâtiment toujours en élévation au moment de l’étude.

Restitutions 3D

Tour du limes- PAR

Ces vues en couleur peuvent compléter les restitutions photo-réalistes qui sont généralement prises pour argent comptant, introduisant des nuances difficiles à développer dans un commentaire. Concernant les supports numériques, il est possible de superposer les images et de déclencher la bascule par des actions de survol du pointeur, par exemple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *